un BookScanner à Paris
La belle histoire d’une machine à scanner les livres, faite maison par des hackeurs, amateurs et passionnés

Accueil > Histoire > De la formation des utilisateurs du scanner

De la formation des utilisateurs du scanner

mercredi 2 juillet 2014, par Benjamin Sonntag

Il est maintenant temps d’industrialiser, de faire que la machine serve le plus souvent et le plus fort possible.

Comment va-t-on confier la machine en toute confiance à ceux qui souhaitent scanner des livres ? Est-il nécessaire d’avoir de nombreuses personnes habilités à utiliser la machine en toute autonomie, ces questions amènent progressivement des réponses ...

Formation au scan de livre

Le scan du livre de Jane Avril fut un moment sympathique, et l’occasion de commencer à formaliser la manière dont nous laisserons le scanner accessible à tous : La machine sera bientôt disponible à toute personne souhaitant scanner des livres, à la seule condition d’avoir reçu une petite formation lui expliquant comment utiliser la machine dans de bonnes conditions. Les plaques de verre et tendeurs étant des éléments potentiellement dangereux, cette formation nous a paru nécessaire.

Ainsi, à partir d’aujourd’hui, toute personne ayant suivi cette petite formation (gratuite bien entendu) pourra scanner librement des livres, et recevra même un petit diplôme validant ladite formation ! Vous pourrez donc utiliser le scanner comme des grands, geeks ou non.

Notez qu’il n’est pas nécessaire d’avoir ce diplôme pour utiliser le scanner, mais il sera nécessaire pour l’utiliser seul. Enfin, le processus de scan ne se limite pas, de loin, au scan proprement dit : un gros travail de post-traitement est nécessaire, via scantailor, puis après l’OCR, une relecture attentive des textes ainsi obtenus.

Donc, si vous souhaitez participer, n’hésitez pas à venir à un mercredi des gardiens du savoir, nous vous accueillerons avec un peu de musique, du bon thé, et une bonne humeur communicative !

1 Message

Répondre à cet article

La Quadrature du Net | Le Blog de Benjamin Sonntag | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0